yoop.blog, un blog avec une simple adresse mail

Avoir un blog, c’est cool !

Mais devoir galérer avec les mises à jour, la mise en page etc… ça peut être bien chiant !

Surtout quand tu veux juste un truc simple où tu peux facilement partager tes écrits…

J’ai une solution pour toi :

yoop.blog

C’est tout nouveau, ça vient de se lancer.

Le concept est très simple :

  1. Tu t’inscris, on te donne une adresse mail unique en @yoop.blog. Par exemple johny@yoop.blog
  2. Et à chaque fois que tu veux publier un article, une pensée etc… tu envoies un mail à johny@yoop.blog
  3. Tout ce que tu envoies sur cette adresse mail est automatiquement publier sur le web, à l’adresse yoop.blog/johny

Voileuh.

C’est le concept.

Ce qui veut dire que tu peux très simplement poster des articles depuis ton smartphone par exemple !

Tu as une idée, hop tu dégaines ton téléphone, tu ouvres tes mails, tu écris ton idée et tu l’envoies sur l’adresse mail eeeeet TAADAAA c’est en ligne !

Cool, non ?

À quoi ressemble ton blog

En plus de ça yoop.blog cumule des avantages non négligeables :

  • Il n’y a pas de publicités
  • C’est respectueux de la vie privée (pas de trackers)
  • Et tu peux facilement exporter ton blog à tout moment (en pages HTML)
  • C’est développé par un seul mec, donc tu peux facilement faire des retours

Pour l’instant les gens peuvent suivre ton blog via un flux RSS. Je pense que ça serait une bonne chose que l’on puisse aussi recevoir un mail à chaque publication, peut-être que ça viendra à l’avenir.

Pour le futur, c’est prévu que tu puisses utiliser ton propre nom de domaine, éditer un article déjà publier et ajouter des pièces jointes.

Bon et combien ça coûte ?

Pour l’instant le prix n’est pas encore défini, sinon qu’il va être « abordable »

D’ailleurs, tu ne peux pas encore t’inscrire, mais juste laisser ton mail pour avoir des nouvelles des projets et de quand il ouvre officiellement les portes.

(mais tu peux déjà tester le service avec l’adresse mail test qui est fournie sur la page d’accueil 😉️)

C’est aussi le moment de parler avec le développeur pour faire tes retours ! Je suis sûr que ça l’aidera et puis toi aussi au final !

Donc, si tu as quelque chose à dire laisse-le ici dans les commentaires ou contact Loïc (le mec derrière tous ça)

(Ah oui j’oubliais : yoop.blog sera traduit en français, mais ça sera pas avant la rentrée)

Je ne poste rien sur Twitter, Facebook...

La seule manière d'êtres au courant des nouveaux articles est :

  • De t'abonner par mail :

Voir les derniers mails envoyés

(1x par semaine max, je ne spam pas, je ne sais pas si tu ouvres les mails, pas de tracking)

Pssst : tu peux aussi t'abonner au flux RSS : https://serveur410.com/feed/

Me soutenir :

10 réflexions au sujet de “yoop.blog, un blog avec une simple adresse mail”

    • LOL t’es un malin toi 🤣️

      Je pense qu’il voulait éviter qu’on s’inscrive, vu qu’il a pas mis de lien pour s’inscrire sur la page d’accueil,mais bon, si ça marche 😄️

      Répondre
  1. Je ne sais pas si c’est toujours le cas, mais j’ai longtemps utilisé Tumblr de cette manière, ça marchait hyper bien. C’était avant la modification de leurs conditions d’utilisation et tout le pataques lié à la surdose de contenu adulte 😉

    Répondre
  2. C’est sympa, mais surtout Vive le RSS !
    Si les gens veulent des courriels, j’imagine qu’il doit exister des solutions pour transformer les flux RSS en flux de courriels.
    La presse essaie depuis toujours de tuer le RSS et la blogosphère (tout en se plaignant de la conséquence de ses actions), ne nous laissons pas faire. Le rendez-vous avec les utilisateurs a été contrecarré, rien n’est perdu pour autant.

    Répondre
      • Le mail c’est bien, mais sérieusement, pour suivre du contenu, autant utiliser l’outil dédié à ça.
        Le seul but de faire des newsletters c’est de récupérer une base de personnes à contacter pour leur « vendre » autre chose que des articles.

        Répondre
        • Le fait que les gens peuvent simplement répondre à tes mails est cool aussi. (oui, ils peuvent aussi répondre en commentaire, mais envoyer un mail c’est quand même plus personnel)

          Après, je vais dire le contraire le RSS ça tue !

          Mais, c’est dommage qu’il y ait aucune app qui ait un peu repensé le truc pour sortir une expérience de fou ! Parce que les apps RSS d’aujourd’hui, elles font quasi la même chose et se présente de la même manière que les apps RSS d’il y a 15 ans.

          Ça mériterait de repenser le truc… mais bon, comme en même temps il y a très peu de site qui utilisent le RSS (ou du moins qui le mettent en avant et qui laissent les gens lire les articles en entier), ça incite pas à ce concentrer sur le RSS, c’est sûr…

          Répondre
          • Bah pour le coup, je ne suis pas du tout d’accord avec toi.
            Quelle est l’utilité de repenser un truc, juste pour que ça semble différent? Ce qu’on demande à un lecteur de flux RSS c’est d’agréger des informations venant de différents sites et de permettre (si le site n’a pas pour vocations de t’espionner) de lire les articles sur le même lecteur.
            Il me semble que tous font ça très bien, du moins mon FreshRSS le fait, il ne m’impose pas un choix esthétique et fonctionne sans demander de ressources particulières.

            Pousser à une innovation, c’est pousser à la consommation, le contraire même de ce que nous, acteurs et actrices du monde numérique, devrions faire en ce moment, au vu des problématiques environnementales.

            Donc non, il ne faut pas « moderniser » les lecteurs de flux, il faut juste que les usager·e·s choisissent de consommer moins et mieux.

            Répondre
            • Ce que je voulais dire par « Moderniser », c’est faire un truc intuitif.

              Tu mets quelqu’un devant un lecteur RSS, s’il n’a jamais utilisé ça avant, c’est loin d’être le truc le plus intuitif du monde.

              Il faudrait peut-être prendre exemple sur certains lecteurs de podcasts, qui ont fait un bon taff là-dessus.

              Répondre
              • Google Plus au départ proposait une fonctionnalité intéressante, je crois que ça s’appelait Sparks. Ils auraient pu fusionner ça avec Google Reader. Ça aurait pu permettre de trouver des « communautés » d’intérêts, tout en laissant la navigation relativement libre.
                Au niveau de la relation client c’est pareil : une structuration performante des commentaires permet un enrichissement de la relation plutôt que de rester à la surface d’interactions standalone.
                Mais en effet comme tu le dis plus haut, les entreprises ne sont pas vraiment intéressées par une relation riche qui entraîne en plus une certaine perte de contrôle, sans compter les coûts qu’il y a derrière. Je pense par contre que pour des entreprises ou coopératives ayant une ambition plus ou moins mutualiste ou associative, ça peut être intéressant… mais enfin ça n’est pas forcément compatible avec des calculs politicards internes non plus : un certain nombre d’associations désespèrent d’avoir des membres trop consommateurs mais concrètement les responsables déjà en place ont tendance à y décourager toute prise d’initiative.
                Il y a tout de même plein d’associations qui fonctionnent bien, et c’est peut-être une voie que les entreprises commerciales devraient prendre où les consommateurs ne seraient plus des clients mais des usagers pouvant devenir des membres actifs ; en effet la reproduction du même et une relation client qui se limite à des interactions déconnectées les unes des autres n’encourage aucune fidélité.
                Quant à la corporation de la « presse », elle est en voie de fonctionnarisation et considère de plus en plus ses lecteurs/spectateurs que comme des administrés… il n’y a déjà plus rien à en attendre en matière de (re)production de contenu, et ils travaillent avant tout auprès du régulateur (son véritable client désormais, qui en a besoin pour sa propre légitimation) pour contenir toutes les horizontalisations que permettraient la technologie. La newsletter, même si elle permet théoriquement une réponse (mais enfin la plupart du temps elle vient d’une boîte « no-reply »), est une communication verticale et descendante.

                Répondre

Laisser un commentaire