slowpress, le site d’une humaine

Il ne faut pas avoir peur de se perdre pour explorer son site.

Un poème par si, une capture d’écran par là, une réflexion ici…

slowpress construit un site (à la main !) qui te téléporte dans des parties de vie, d’univers etc…

Elle y raconte son quotidien, son travail entant que travailleuse dans le social, ses coups de cœur, films, jeux vidéo, site internet, ses réflexions etc…

C’est de l’artisanale, loin de toute la cohérence et l’uniformisation du web moderne. Et c’est très personnel, voir même intime.

C’est tellement rare de croiser ce genre de sites (même s’il y en a quand même pas mal, c’est juste qu’ils sont planqués !), qu’il fallait que je lui pose quelques questions :

Depuis quand tu as commencé à faire des sites internet ?

Celui actuel c’est depuis octobre. Je m’y suis remise pour de bon en octobre.

Et avant ça t’avais fait d’autres sites ou pas ?

Euh non, quand j’étais jeune j’avais des blogs ou je bricolais un peu de HTML ou de CSS, mais j’avais jamais créé depuis rien quoi.

Du coup en regardant tes sites j’ai vu que t’avais fait des carnets dans le passé et même maintenant tu publies encore un carnet en ligne. C’est un peu un prolongement de ça finalement, non ? Parce que tu écrivais des choses, tu faisais des collages… Donc finalement ton site c’est un peu un prolongement de cette activité-là, non ?

C’est ça, à un moment donné comme j’avais un peu des textes sur un blog, mais personne n’avait l’adresse à part un copain et je faisais pas mal de trucs à côté, je me suis dit que j’allais tout mettre au même endroit et ça sera plus simple. Ça c’était une idée que j’avais déjà eue il y a quelque temps, mais je mettais jamais vraiment mis à la tâche.

T’en tire un avantage par rapport aux carnets ? C’est vraiment le truc d’avoir quelque chose de centralisé au même endroit ?

C’est ça ouais, et puis pour moi ça me fait du bien que tous soit centralisé.

Et puis ça permet de se créer un endroit, où c’est assez intime on va dire et du coup de pouvoir décorer autour, ça m’aide à le publier.

Justement t’en tire quelque chose personnellement ? Il me semble que j’avais vu sur Mastodon que ça t’apportais de la confiance de faire ton site ?

Ouais carrément, je sais pas pourquoi, mais souvent je me dis que je suis contente de le faire, mais j’arrive pas trop à savoir pourquoi. Mais oui, ya quelque temps par exemple j’ai vu une jam et du coup je me suis dit « bah tient je peux peut-être le faire » alors peut-être que si j’avais pas fait mon site j’aurais pas eu le courage ou je me serais pas sentie légitime ou je sais pas.

Ya un moment particulier ou tu te poses pour faire ton site ? Ou tu fais un peu comme ça te vient au fil de la journée ?

Quand j’ai le temps, quand je suis un peu motivée, là ces derniers temps je me disais qu’il fallait que je fasse attention que ça deviennent pas un travail (rire) Que ça reste de quoi m’amuser. Le week-end, le matin, le soir parfois quand je rentre du taff je fais quelques lignes de code, mais j’ai pas de trucs précis où je me dis « là je vais faire ça, ou ça ».

Ya des périodes quand j’ai plus de temps, j’arrive à faire des plus gros trucs on va dire, comme là quand j’ai fait la v3 c’est quand j’étais en congés et en arrêt.

Et puis il y a tout le travail en amont de récupérer les textes à droites à gauches, de scanner les machins, de récupérer des images que j’ai sauvegardées, et du coup ya ce travail en amont et au bout d’un moment j’ai assez pour faire une page. Et ce travail-là il est assez méticuleux, j’en ai discuté avec quelqu’un qui aime bien tout automatisé, moi j’aime bien tout faire à la main et du coup ya un petit côté méditatif à faire ça.

Finalement t’as peut-être plus de travail en dehors du site que sur le site ?

Euuuh ça dépend des pages, ça dépend des pages.

Du coup t’as appris à faire des sites comment ? Avec des tutoriels ?

Ouais avec des tutos, en fabricant en parallèle en fait, à chaque fois j’essayais de faire les « Hello World! », les tutos habituels, et puis après quand yavait des sites que j’aimais bien j’essayais de fouiller un peu le code, d’essayer de comprendre comment ça marche, de modifier des trucs du codes des autres etc…

Apprendre en regardant le codes des autres, en regardant le code source de la page, c’est un truc qui…

C’est un truc que je fais très souvent ouais (rire)

Quand on se balade sur ton site c’est un peu désorganisé, c’est pas forcément une mauvaise chose en fait, en soi ça peut être un truc que tu laisses aller au fur à mesure de tes pensées et de ce que t’as envie de faire faire, mais t’as envie de rendre ça plus organisé ou tu veux juste laisser ça en zone libre ?

En zone libre je crois, j’aime bien le côté aussi où les gens piochent. Parce qu’il y a pas mal de trucs différents, ya des albums photos, ya des écrits, ya des trucs un peu plus bizarre. Celui qui cherche il peut tout trouver, et celui qui a juste envie de voir des photos, de faire des trucs, bah voilà… Non, je pense que ça restera un peu flou. J’aime bien dans les jeux vidéo, parce que je joue beaucoup, j’pense que c’est aussi ce côté-là qui m’a fait venir vers les sites, le côté un peu « jouet » des sites, parfois, moi ça me plaît beaucoup et de favoriser l’exploration, la curiosité, de cliquer un peu pour voir ce qu’il se passe.

… Ouais l’exploration, parce que c’est vrai que quand on va sur ton site on passe vachement d’une page à une autre et puis en plus c’est des pages qui sont pas forcément uniformisées, on passe vraiment d’un univers à un autre quoi.

Ouais. Et encore la version d’avant, quand j’étais sur Netlify elle était beaucoup plus en désordre j’ai l’impression et je sais que mon companion qui regarde un peu de loin ce que je fais, lui il regrette un peu cette période, là il me dit que c’est un peu trop uniformisé ce que je fais quoi (rire)

Tu le partages à des gens ton site ou c’est vraiment juste pour toi ?

Je le fais principalement pour moi, après s’il y a des gens qui viennent et que ça leur plaît, bein tant mieux, ça me fait plaisir et si ça peut leur donner envie de faire un site c’est encore mieux aussi.

Et tu penses que si tu savais que t’avais une masse de gens qui revient régulièrement, t’aurais plus de mal à t’exprimer comme tu le fais maintenant ?

Je sais pas, ça c’est une question, que j’arrive pas à… parce que j’hésite toujours à mettre des trucs de stats là…

Donc t’as pas du tout de stats là ?

J’ai des stats, j’ai juste le nombre de visites par jour de Neocities, mais je pense que c’est pas du tout représentatif, parce que je dois avoir une centaine de visites pas jours, mais ça me paraît énorme. Je pense que c’est juste que sur Neocities quand tu publies des nouvelles choses tu apparais dans la liste des sites qui se sont mis à jour récemment, donc je pense qu’il y a des gens qui clic juste et après ils s’en vont. Donc du coup je sais pas non plus du tout s’ils arrivent juste sur la page d’accueil et ils s’en vont, j’ai pas du tout de notion de combien ya de personnes qui viennent ou pas. Je sais pas encore si j’ai envie d’en savoir plus sur les visiteurs et visitrices ou pas. J’imagine que oui ça doit jouer sur ce que je publie.

C’est pas un truc qui te manque d’avoir un retour ?

Après j’en quelques-un avec le club internet, un peu sur Twitter aussi. J’ai l’impression qu’il y a quelques personnes pour qui ça les intéresse. Ça va être 3/4 personnes sur Twitter qui vont un peu m’encourager en mettant des ptits like ou me disant « tient c’est cool etc… » et quelques personnes qui ont parlé du site dans leur infolettre ou quand quelqu’un a ajouté mon site à Piradex. Après je le fais principalement pour moi.

Du coup t’as pas forcément de but, tu fais au fur et à mesure de ce que tu rencontres, de ce que tu trouves intéressant toussa quoi ?

C’est ça, après j’ai quand même le côté où j’ai envie d’archiver tous les vieux endroits où j’ai pu m’exprimer sur internet.

Ça c’est un peu la ligne de mire, là j’ai mis à jour les dernières photos, et là j’ai envie de mettre les photos que j’avais mis sur Flickr à une époque, j’ai des vieux blogs aussi que j’aimerais bien transformer en pages ou en zine. Ya quand même ce côté, en parallèle de documenter.

Aussi ça me paraît parfois politique de mettre en avant ses vulnérabilités / fragilités, en tant que lectrice de trucs, j’aime bien me sentir moins seule, et j’aimerai pouvoir rendre la pareille – c’est un peu renouer avec ce côté de la blogosphère adolescente ; et l’anonymat d’internet permet ça, encore plus j’ai l’impression avec un site qu’on se construit

Bien sûr aussi, le fait de créer un site c’est pour aller à l’encontre des réseaux sociaux, de la timeline et du doomscrolling et des algorithmes ! Je crois qu’un truc qui m’a motivé aussi à la création du site c’est le fait qu’instagram, même si je ne l’utilise pas pour y poster des choses, ne permette pas de mettre de liens, ça me choque à chaque fois que j’y pense.

Et ça permet de se raconter différemment, et donc de se construire en ayant + de choix, ce qui à mon sens est le début d’une possibilité d’émancipation, individuelle certes, mais pour mieux rejoindre des luttes collectives ? Ça c’est important pour moi sans doute du fait de ma formation de psy (rire), l’importance d’offrir aux gens des plateformes/espaces où iels peuvent se raconter.

Quel est le but derrière l’archivage ?

J’ai des vieux blogs, mais d’une époque où j’étais ado, qui sont encore en ligne, mais dont j’ai plus le mot de passe, je peux pas supprimer, je peux rien en faire, et du coup c’est un moyen de me réapproprier à ma manière, sans que ça soit une plateforme qui ait ces morceaux de moi on va dire, d’en faire quelque chose. Et du coup l’un des premiers zine que j’ai fait, les zines ça date d’avant du site, c’était un de ces vieux blogs là, j’ai imprimé les pages de ce blog et j’en ai fait un zine.

Maintenant tes sur Neocities, t’as commencé sur les réseaux sociaux ?

Non, moi j’avais commencé avant les réseaux sociaux. J’ai un père qui est très informatique, donc j’ai eu des ordis assez tôt, mais c’était des Macintosh, du coup j’ai pas eu beaucoup de bidouilles, mais j’ai quand même eu accès à internet assez jeune, je traînais sur des forums, puis sur des blogs, Skyblog, Canalblog, Cowblog, là aussi j’étais très éparpillée, j’ai eu pas mal de blogs sur plein de plateformes différentes. Après ya eu Facebook, mais c’était plus vis-à-vis du quotidien etc… j’ai eu une grosse période Senscritique aussi.

On parle souvent du small web et sur ton site j’ai croisé une phrase ou tu disais que t’en pouvais plus des blogs de small web ou tous les titres des entrées contiennent des termes informatiques incompréhensible, tu parlais de trouver un équilibre entre Justin Hall le skateur et la small tech des ingés info et les hippies. Tu te sens un peu seule à faire ce que tu fais en France ?

En France ? j’ai pas trouvé beaucoup… mais ptêtre que j’ai pas cherché aux bons endroits hein… mais ouais, c’est vrai que j’ai pas trouvé… je sais pas si c’est un peu pédant ce que je vais dire, mais j’ai pas vu beaucoup de sites qui ressemblent au mien.

Je pense pas que ça soit pédant parce que moi aussi je dérive naturellement vers les sites anglais, parce qu’en France c’est vrai que c’est un peu chaud de trouver des choses qui se rapprochent de ce qu’on trouve sur le web anglophone quoi…

Ouais… faudrait que je mette un tag sur mes Neocities… parce que sur Neocities tu peux mettre des tags sur ton site pour que les gens puissent rechercher… faudrait que je mette un tag français peut-être que je trouverais d’autres français qui viendraient…

C’est pas un truc qui te manque d’avoir une émulation collective de personnes un peu dans le même entourage que toi ?…

Moi ma découverte du small web elle est en partie grâce à toi avec ton site, parce que j’ai commencé à faire mon site quand j’ai découvert le tien et tes articles et du coup ça c’est fait un peu en parallèle et j’ai vu tes articles pas mal circuler et je me suis dit ça va aussi faire de l’émulation quoi.

Tout à l’heure je te posais la question de s’il y avait des sites qui t’inspiraient vis-à-vis de l’archivage est-ce que de manière plus générale t’as des sites qui t’inspirent un peu dans ce que tu fais ?

Il y a tout le travail de Nathalie Lawhead qui a notamment créé l’Electric zine maker et qui a un site internet… c’est un petit jeu quoi, c’est vraiment impressionnant et qui mets pas mal en plus de ressources en ligne.

J’aime bien Sean, il a plein de sites différents et c’est un peu à chaque fois… faut trouver les ptits liens qui passe… et à chaque fois c’est un peu ce côté de cliquer, d’essayer de chercher etc…

J’aime bien ce que fait Emilie M. Reed qui tient le Low Tech web ring… qui avait notamment lancé la jam dont je parlais tout à l’heure.

Accéder au site de slowpress

Je ne poste rien sur Twitter, Facebook...

La seule manière d'êtres au courant des nouveaux articles est :

  • De t'abonner par mail :

Voir les derniers mails envoyés

(1x par semaine max, je ne spam pas, je ne sais pas si tu ouvres les mails, pas de tracking)

Pssst : tu peux aussi t'abonner au flux RSS : https://serveur410.com/feed/

J'ai besoin de ton soutien !

Soutenir serveur410 :

1 réflexion au sujet de « slowpress, le site d’une humaine »

Laisser un commentaire