Non, Spotify, Deezer & co ne sont pas la solution

Le CD ne semble presque plus se vendre.

L’offre musicale en piratage est très appauvrie.

Les services de streaming musicaux semblent avoir gagné la partie.

On pourrait penser que c’est une bonne solution.

Tu payes 100€ par an et tu as accès à un énorme catalogue musicale, que tu peux écouter en illimité, tu as des recommandations qui sont personnalisées en fonction de tes goûts etc…

Et si jamais tu ne peux pas payer, tu peux toujours utiliser une offre gratuite qui te demandera en échange d’écouter quelques pubs.

On peut se dire que l’industrie musicale à enfin trouver la bonne solution.

Mais je ne suis pas de cet avis.

Voilà, les quelques points qui me dérange :

On ne peut pas télécharger

On te propose bien de mettre ta musique hors-ligne, mais pas de la télécharger.

La musique hors-ligne n’est accessible que par l’application du service que tu utilises (Spotify, Deezer…) et expire en même temps que ton abonnement.

Télécharger une musique permettrait de sauvegarder la musique dans le temps, même quand ton abonnement expire, et pouvoir écouter cette musique avec le lecteur de ton choix.

Alors, oui ça peut sembler un peu inutile.

« Pourquoi vouloir télécharger sa musique alors que tu peux la streamer ou la mettre hors-connexion ? »

Mais c’est à mon sens super important !

Si tu utilises un service de streaming musicale depuis plusieurs années, tu as sans-doute pu remarquer que certaines de tes musiques favorites ou ajoutées dans tes playlists deviennent grisées ou disparaissent.

Tu ne peux plus les écouter.

La faute à des problèmes de droits entre maison de disques/service de streaming etc…

Avant, quand tu avais un CD, il ne pouvait pas avoir quelqu’un qui venait chez toi pour te reprendre ton CD (qui est peut-être ton favori), avec un service de streaming musicale on peut totalement t’enlever la musique que tu as dans ta bibliothèque.

Certains me diront que dans un cas on a acheté la musique et que dans l’autre on a loué la musique.

Et oui, c’est le cas. Mais du coup on devrait questionner le fonctionnement de la location de musique.

Ce sont des startups

Je ne connais aucun service de streaming musicale qui ne soit pas une startup.

Même Qobuz a fait plusieurs levées de fonds.

Le souci avec le modèle des startups, c’est qu’il y a 3 issues possibles :

  • Devenir un monopole
  • Se faire racheter
  • Mourir.

Le but ultime d’une startup est devenir un monopole.

Je ne pense pas avoir besoin d’expliquer en quoi un monopole est néfaste pour nous utilisateurs. (c’est uniquement profitable pour les investisseurs et les personnes à la tête de l’entreprise)

Le souci avec le rachat c’est que tu ne sait pas par qui une startup pourrait se faire racheter.

Peut-être par une autre startup, peut-être par Google, peut-être par un groupe ou une grosse entreprise qui aura une politique qui laisse à désirer concernant la vie privée etc…

D’ailleurs la startup peut totalement être rachetée uniquement pour être tué (un concurrent en moins) ou uniquement pour son équipe/et ou sa technologie (on appelle ça un achat d’assets)

Bref, une vente ça à 99% de chance de mal tourner pour toi utilisateur.

Excusez-moi, je cherche la vie privée…

Il n’y a pas un seul service de streaming qui n’utilise pas de trackers.

Google Analytics, Connect Facebook, Mixpanel etc…

Bonne chance pour essayer de respecter la vie privée avec ce genre de trackers dans ton code.

Toutes tes préférences musicales, tes titres favoris, tes playlists sont stockées en clair sur les serveurs du service de streaming (probablement loué chez Google ou Amazon d’ailleurs)

Alors oui, j’espère bien qu’il y a des politiques d’accès et que n’importe qui de la boite ne peut pas accéder à n’importe quelle information sur un compte (encore que)

Mais quand même.

Rien n’est chiffrés, tout est stocké chez eux.

Je suis donc obligé de leur faire totalement confiance sur la manière dont ils traitent mes données.

Et j’ai moyennement envie de donner toutes mes habitudes musicales, mes goûts, quand est-ce que j’écoute, où est-ce que j’écoute, comment est-ce que j’écoute etc… à des inconnus. (données qui ne sont pas hors de portée d’agences de renseignement, ou de crackers aussi)

D’autant plus quand c’est une startup qui se tire la bourre pour être un monopole et qui se fera peut-être racheter par une entreprise moins soucieuse de la vie privée (et on passe un big-up à Fitbit)

Et surtout quand ils montrent qu’ils ne sont pas de confiance (Coucou Spotify) (et même si tu payes un abonnement)

Aucun n’est libre

Je n’ai aucun moyen de voir le code source pour vérifier qu’il n’y est pas de trucs bizarres dedans ou pour tout simplement comprendre comment marche le service ou pour le modifier pour l’adapter à mes besoins.

Je ne peux pas en redistribuer de copies originales ou de copies modifié (par exemple une version qui pourrait convenir à moi et mes amis)

Dans le contexte de la technologie actuelle ça aurait été incroyable de trouver un service de ce genre sous licence libre, mais bon…

Il n’y en a pas un seul qui soit à minima open-source.

En faisant ça, chacun de ces services contribue à enfermer ses utilisateurs et à tirer le progrès, l’expérimentation et l’apprentissage vers le bas.

Pour toutes ces raisons :

Non, Spotify, Deezer, Apple Music, Qobuz etc… ne sont pas des bonnes solutions pour écouter notre musique.

J’ai fait un article pour se passer de ces services, peut-être qu’en fonction de ton utilisation tu trouveras ton bonheur.

Mais pour beaucoup ça ne conviendra pas.

Tout simplement parce que nous ne possédons par les 60 millions de titres qu’ils ont.

Encore une fois, le problème se trouve dans les ressources possédées et pas dans la partie technique.

Comme avec Facebook.

Ce n’est pas dur de créer un Facebook techniquement (les applications, l’interface…), le plus dur c’est d’avoir les utilisateurs qu’il y a à l’intérieur.

Ce n’est pas dur de créer un Spotify techniquement (les applications, l’interface…), le plus dur c’est d’avoir les musiques qu’il y a à l’intérieur.

Entant que tel la solution technique qui permet de streamer un catalogue musical et d’avoir une interface intuitive pour pouvoir les écouter et les explorer est une super solution !

C’est agréable de pouvoir découvrir des tas d’artistes, d’avoir des tonnes de playlists, d’avoir des recommandations personnalisés etc…

Le problème c’est par qui ces services sont créés et gérés et la manière dont ils gérés.

Comme d’habitude la technologie se façonne dans le contexte dans lequel elle grandit.

En l’occurrence celle des startups et du capitalisme de surveillance.

Et forcément, ça ne donne rien de bon.

Reçois un mail à chaque nouvel article ☠️

ou par flux RSS :

https://serveur410.com/feed/

S’abonner
Notifier de
16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Damien
14 jours

Ben, qu’est ce qui vous empêche d’acheter des cd ou vinyls de vos artistes ? Vous n’êtes pas obligé d’utiliser des services de streaming si vous n’aimez pas. Je ne comprends pas votre problème.

Antonin
13 jours

Salut, c’est intéressant ton post (et le précédent sur les alternatives ), je partage ton point de vue et je cherche une solution mais malheureusement aucune ne donne le niveau de confort d’écoute de Spotify par exemple.

Tu dis que c’est simple à faire et que le plus dur est d’amener les utilisateurs ? Je ne suis pas d’accord, c’est forcément extrêmement compliqué sinon ce serait déjà fait et je serais le premier utilisateur.

Par ailleurs je pense que la seule alternative au modèle actuel reste… le piratage.
Et nous avons donc à disposition tout ce qu’il faut pour y arriver, mais cela veut dire se mettre la loi à dos.

C’est peut être pour cette raison que personne ne veut le faire ?

Tu as une autre idée ?

Anto
13 jours
Reply to  Orel

Oui et non. Grooveshark fonctionnait très bien jusqu’à ce que les créateurs se fassent défoncer par l’État.
C’est là le problème, je pense que c’est pour ça que personne ne prend le risque.
Il y a un vrai intérêt à créer cette plateforme de streaming + dl pirate pour les gens.
Le problème c’est : qui prend le risque de voir sa vie basculer ?

Starfight
13 jours

J’ai migré de l’iPod avec musicbee au smartphone avec Spotify il y a plus de 5 ans. Je passais déjà énormément (trop) de temps à avoir une bibliothèque propre, d’autant que mes goûts évoluent assez rapidement et que je récupérais 80% de mes titres en tipiac. J’apprécie particulièrement sur Spotify les playlists autant automatiques que celles des utilisateurs. Je pense qu’aujourd’hui j’aurai du mal à revenir à quelque chose qui ne soit pas dans le cloud : j’aime énormément découvrir des nouveaux titres tout le temps et j’ai besoin de pouvoir retrouver mes playlists et de les écouter sur mon pc, sur mon téléphone ou même sur le pc au boulot.

Ceci étant j’ai depuis 1 an mon propre serveur avec Yunohost et quelques sites perso, je serais quand même d’avis de tester Funkwhale. Coté téléphone je n’ai trouvé qu’une application pour s’y connecter (je suis sur iPhone), payante de surcroit. Je vais essayer sur pc avant de partir sur du mobile.

Stéphane
13 jours

Billet super intéressant, que je partage.

J’ai abandonné Spotify et Youtube lorsque j’ai découvert Invidious. Certes, Invidious utilise Youtube et non Spotify (ou Deezer).

Dans mon cas, j’ai fait le choix de faire une croix sur ce genre de service et de développer une petite appli Mobile ultra simpliste qui répond à mon besoin et qui est connectée aux instances Invidious.

Ce n’est pas le catalogue de Spotify and co. (ni la qualité), mais j’écoute et télécharge sans publicité et surtout sans tracking.

Stéphane
13 jours
Reply to  Orel

J’ai prévu de la publier sur f-droid yep, il me reste 2-3 pti truc à voir mais dans l’ensemble ça couvre une bonne base de ce que je voulais faire.

Je ne cible pas iOS, trop de contrainte et trop de truc propriétaire 🙂

Stéphane
13 jours
Reply to  Orel

C’est gentil, je n’y manquerais pas 😉

David
12 jours

Article sans grand intérêt, crachant sur le modèle des startups que vous ne maîtrisez pas.

Breizh
9 jours

C’est personnellement pour ça que je préfère Qobuz aux deux autres : je ne streame rien, mais je leur achète des albums en FLAC (sans DRM donc). Et j’en ai donc une copie légale que je peux conserver à vie, même si Qobuz meurs ou que je supprime mon compte.

Eliott
5 jours

Reste plus qu’à pirater ☠️ et uploader sur un système de fichier distribué résistant à la censure ou un darknet peer-2-peer. Perso, j’ai déjà tenté de récupérer des morceaux depuis l’appli 🍏 Music en interceptant le traffic https pendant un téléchargement de morceau mais je n’ai obtenu que des fragments de musique à recoller, et ca je ne sais pas faire (sans compter que c’est une tâche fastidieuse).