J’ai lu « Duchamp is my lawyer » et c’est excellent !

J’ai lu « Duchamp is my lawyer » de Kenneth Goldsmith

Je ne connaissais ni l’auteur, ni son site web, Ubuweb. Mais je dois dire, que ça a été une excellente lecture !

Kenneth est donc l’administrateur (depuis 1996 !) d’un site web, qui archive des tas de films, musique, poésie… avant-gardiste.

Je ne connais pas du tout le milieu avant-gardiste, pourtant j’ai pu suivre le livre sans problème ! (au moins sur la partie 1 et 2)

Le livre parle du web et de son évolution, il y a toute une partie super intéressante sur les problèmes que l’on peut avoir quand on administre un site comme Ubuweb qui publie du contenu sans autorisation, et comment les gérer.

Il y a une partie sur les « Shadow Libraries » (site qui publie illégalement livres et études scientifiques), que l’auteur connaît très bien, puisqu’il rencontre les administrateurs régulièrement et qu’il y a une sorte de groupe d’entre-aide entre eux.

Je te conseille vivement la lecture de ce livre (au moins la partie 1 (Polemics) et la partie 2 (Pragmatics) qui parle vraiment de technologie du contexte actuel).

Il y a un fort parfum d’indépendance, et de passion qui se dégage du livre, loin des startups et monopole actuel.

L’auteur parle également longuement du concept de « fair-use » pour ce qui est de publier du contenu (par exemple, qui n’est plus vendu, mais qui dont les droits appartiennent encore à quelqu’un) et de comment c’est interpréter concrètement, comment l’utiliser etc…

Je pense que c’est un excellent livre si tu veux lancer un projet sur le web ou que tu as déjà un projet actuellement (ça fait partie de mon top recommandation de livre à lire)

En plus de ça c’est bien écrit, pas du tout chiant à lire.

J’ai surligné des passages qui m’ont bien plus, et je te les partage ici pour te faire une idée plus précise du livre (par contre, j’étais tellement absorbé par ma lecture que j’ai oublié de surligner plein de trucs, prend ça comme une petite preview)

« Les Time Capsules étaient composées de 610 boîtes en carton que Warhol remplissait de matériel, scellées, numérotées, signées et envoyées à un centre de stockage. Nous pourrions facilement présenter notre dossier de téléchargements comme une œuvre d’art populaire archivistique, comme l’a fait Warhol avec ses boîtes »

« De même, nous pourrions envisager notre partage furieux d’artefact sur le web comme une sorte d’archivage folklorique collectif, que ce soit l’accumulation de photos sur Instagram, l’agrégation de musique sur des blogs MP3, ou l’ajout de vidéos aux archives déjà gémissantes de YouTube »

« Je n’ai jamais fait grand-chose pour encourager une communauté en ligne. J’ai plutôt préféré le modèle plus silencieux de la bibliothèque publique, un grand dépôt d’artefacts culturels attendant d’être consultés, empruntés et partagés. »

« Restez simple et évitez les mises à jour technologiques constantes. Ubu est un langage HTML simple, écrit dans un éditeur de texte.
Même un site web devrait fonctionner hors ligne. On devrait pouvoir prendre le disque dur et le faire fonctionner. Évitez le cloud – les ordinateurs de personnes que vous ne connaissez pas et qui ne se soucient pas de vous.
Ne demandez pas la permission. Il faudrait que vous attendiez une éternité, que vous vous transformiez en comptable et en avocat.
Ne promettez rien. Faites-le comme vous le souhaitez.
Vous n’avez pas besoin de moteurs de recherche. Comptez sur le bouche-à-oreille et les liens directs pour construire lentement votre public. Vous n’avez pas besoin de protocoles compliqués, de monnaies numériques ou d’autres moyens de substitution. Vous avez besoin de personnes qui se soucient de vous.
Tout est temporaire, même après vingt ans. Les serveurs plantent, les disques meurent, la vie change et les merde arrivent. Le soin et la redondance sont la seule voie vers la longévité »

« Mais si une grande partie du web a été colonisée, il n’en reste pas moins que la majeure partie est aussi libre et ouverte qu’elle l’a toujours été. Ce que nous avons tendance à oublier, c’est que l’architecture de base du web est la même qu’il y a des décennies »

« Tout ce que j’ai fait il y a vingt ans sur UbuWeb, je le fais encore aujourd’hui de manière identique, en utilisant les mêmes programmes, langages et outils. Ce qui était possible pour UbuWeb au début l’est encore aujourd’hui »

« Beaucoup de gens pensent que le web – et ses richesses – sera toujours là pour les attendre. Ce ne sera pas le cas. N’ajoutez pas de favoris. Téléchargez. Les disques durs sont bon marché. Remplissez-les avec tout ce que vous pensez avoir besoin de consulter, regarder, lire, écouter ou citer à l’avenir »

« Combien de fois avez-vous cherché cette vidéo sur YouTube, pour la trouver ensuite supprimée pour cause de violation des droits d’auteur ou parce que « ce contenu n’est pas disponible dans votre région » ? Les robots programmés par les entreprises repèrent toutes sortes de violations présumées des droits d’auteur et les suppriment. »

« Ubuweb fonctionne sans argent – on ne le prend pas, on ne le paie pas, on n’y touche pas, vous ne trouverez jamais une publicité, un logo ou une boîte de dons. »

« Et comme nous ne prenons pas d’argent, nous n’avons de comptes à rendre à personne concernant le contenu que nous hébergeons sur le site. Cette approche est-elle biaisée ? Oui. Est-elle incomplète ? Oui. Est-elle imparfaite ? Oui. Est-ce la façon dont nous pouvons le faire ? Oui. Jusqu’au bout. »

« Plusieurs de mes amis en Europe ont reçu des subventions de l’Union européenne pour réaliser un UbuWeb européen. Ils ont reçu une tonne d’argent pour s’asseoir autour de la table et se disputer ; et quand l’argent s’est épuisé, ils se sont éloignés de la table et le projet a pris fin. Ce fut une conversation très coûteuse. Il va sans dire qu’il n’y a jamais eu de UbuWeb européen. »

« J’ai pris la décision il y a longtemps de faire cela sans subvention ni soutien afin d’avoir une liberté maximale. »

« Le marché est l’endroit le plus solitaire au monde, rempli de gens, comme le disait Oscar Wilde, qui connaissent le prix de tout et la valeur de rien. »

« Parfois, UbuWeb ressemble à une sauvegarde pour l’internet commercial. »

« De plus en plus de médias étant disponibles grâce à ces archives indisciplinées [l’internet], la tâche consiste à emballer, produire, recadrer et distribuer ; un mode de production analogue non pas à la création de biens matériels, mais à la production de contextes sociaux, en utilisant le matériel existant »

« Des événements tels que les virus, les crashs et les piratages modifient les structures de répertoires de la même manière que les tremblements de terre et les tsunamis reconfigurent les formations géologiques. Les mises à jour du système rendent certains programmes obsolètes, pétrifiant les fichiers qui leur sont associés. »

« A ses débuts, le web était teinté de surréalisme, utilisant ses méthodes de dérive, de désorientation et de disjonction comme moyen d’ouvrir des expériences nouvelles et inconnues »

« Les algorithmes abhorrent la surprise ; ils souhaitent répondre à ce que vous connaissez et aimez déjà. Le hasard est l’ennemi de la mécanique. »

Je ne poste rien sur Twitter, Facebook...

Les seules manières d'êtres au courant des nouveaux articles sont :

  • De t'abonner par mail :

(1x par semaine, je ne spam pas, je ne sais pas si tu ouvres les mails, pas de tracking)

  • Ou de t'abonner au flux RSS :

https://serveur410.com/feed/

Laisser un commentaire