Incroyable ! Ces politiques de confidentialité sont compréhensibles !

C’est parfois compliqué de savoir comment écrire une politique de confidentialité. (aussi appelé politique de vie privée)

En tant qu’utilisateur on veut quelque chose de clair à comprendre.

Pas un jargon juridique tellement flou et large qu’il permet à l’entreprise de faire à peu près ce qu’elle veut. (ce qui est très TRÈS TRÈS souvent le cas)

Voilà des exemples d’entreprise qui ont des politiques confidentialités adapté à des êtres humains comme toi et moi qui n’ont pas fait 10 ans d’études de droit.

IVPN, rédigé sous forme de question réponse

VPN

La politique de confidentialité de IVPN ce lit comme un question/réponse.

Elle est courte et répond aux questions de manière claire

Par exemple : « Question : Que se passe-t-il si les lois changent ? »

Réponse : IVPN s’engage à tenir ses clients informés de toute menace législative grave pesant sur notre service. Si les lois de notre juridiction changent de manière à nous empêcher de respecter notre politique de confidentialité, nous en informerons toujours nos clients avant que ces lois ne soient promulguées. Nous permettrons également à nos clients de résilier leur abonnement et nous leur rembourserons les frais qui couvrent le reste de leur période d’abonnement.

Elle montre aussi comment les données sont stockées

Cryptee, pour les humains et les avocats

Gestionnaire de photos, documents, notes…

Cryptee propose une présentation très sympa de sa politique de confidentialité.

D’un côté tu as celle lisible pour les êtres humains et le d’autres celle lisible par les avocats.

Ce qui est bien c’est que chaque terme de la politique humain et avocat sont côte à côte, donc tu peux facilement comparer les deux versions.

Par exemple pour le terme « Données relatives à l’ouverture d’un compte »

La version humaine indique « Pour vous inscrire, vous devrez fournir un nom d’utilisateur ou, en option, une adresse électronique pour plus de commodité.

C’est juste pour l’inscription et les notifications importantes. Pas de spam. Nous ne vendrons ni ne donnerons ces informations à personne d’autre. »

tandis que la version juridique indique :

« Tous les courriels fournis au service par le biais de l’inscription, de la liste d’attente, de la vérification facultative des courriels ou du paramétrage facultatif de notification/récupération des courriels dans votre compte, sont considérés comme des données personnelles telles que définies et protégées par la loi estonienne sur la protection des données personnelles et la GDPR.

Ces données ne seront utilisées que pour vous connecter, vous contacter pour vous envoyer des notifications importantes sur le service, vous envoyer un lien d’invitation pour créer votre compte, vérifier votre compte ou vous envoyer des liens de récupération de mot de passe si vous choisissez de vous inscrire. »

Craiglist, la simplicité

Site de petite annonce (le Leboncoin des États-Unis.)

Craiglist a une politique de confidentialité plutôt simple qui explique de manière claire point par point ce qu’ils font et ne font pas

Par exemple « Nous n’utilisons pas de dispositifs de suivi à des fins de marketing. » « Nous nous efforçons de bonne foi de stocker les données en toute sécurité, mais nous ne pouvons donner aucune garantie. »

Même si certain point reste un peu flou, par exemple dans la partie « Circonstances dans lesquelles nous pouvons divulguer les données des utilisateurs : »

Entre autres, il est marqué « pour protéger nos droits, nos biens ou notre sécurité, ou ceux des utilisateurs du CL ou du grand public. »

Mais bon, c’est déjà bien plus clair et compréhensible que 90% des politiques de confidentialité qu’on peut lire aujourd’hui.

Je ne poste rien sur Twitter, Facebook...

Les seules manières d'êtres au courant des nouveaux articles sont :

  • De t'abonner par mail :

(1x par semaine, je ne spam pas, je ne sais pas si tu ouvres les mails, pas de tracking)

  • Ou de t'abonner au flux RSS :

https://serveur410.com/feed/

Laisser un commentaire